Evènements des 6,7,8 juillet 2018 et crise socio-politique: Position des organisations de droits humains

Posted .

Le Centre d’analyse et de recherche en droits de l’homme (CARDH), le Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH), le Centre Œcuménique des Droits Humains(CEDH), la Commission Episcopale Nationale – Justice et Paix (CE-JILAP), le Centre de Recherche et de Formation Economique et Sociale pour le Développement (CRESFED), la Plateforme des Organisations Haïtiennes des Droits Humains (POHDH) et le Sant Karl Lévêque (SKL) déplorent l’incident survenu à la Chambre des députés lors de la séance d’interpellation du Premier Ministre Jack Guy LAFONTANT, le 14 juillet 2018. Ce dernier a annoncé que son gouvernement avait remis sa démission au Président de la république avant même de se présenter par devant l’Assemblée, acte non-conforme à la Constitution, aux principes démocratiques et à la bonne gouvernance. Un gouvernement démissionnaire n’a pas le droit d’entrer au Parlement (article 161 et suivants de la Constitution)…

PDF-CP – organistions DH – crise socioéconomique – 19Jul2018-FR